7 astuces pour bien dormir

Sommeil et santé sont intimement liés : bien dormir est fondamental pour notre corps. Pourtant, près d’une personne sur deux souffre de troubles du sommeil. Comment mieux dormir ?

Astuce n°1 : éviter de trop manger le soir

Pour bien dormir, il faut éviter de se coucher l’estomac lourd. L’idéal est de faire un repas léger le soir, et de compter au moins deux heures de digestion avant d’aller se coucher. En effet, la digestion a pour conséquence d’élever la température interne et donc la chaleur corporelle, ce qui peut nuire à un sommeil de bonne qualité. Les diététiciens recommandent que le dîner soit riche en glucides et relativement pauvre en gras. Attention par ailleurs aux épices qui peuvent aussi perturber le sommeil !

Astuce n°2 : se coucher à heures fixes

Se coucher tous les soirs à la même heure est très important pour un sommeil réparateur. Cela facilite l’endormissement : en effet, grâce à cette régularité, l’horloge biologique va trouver son rythme et s’adapter. Les personnes qui se couchent à des heures aléatoires ont généralement plus de mal à s’endormir et à trouver le sommeil profond. En plus de favoriser une bonne qualité de sommeil, se coucher à heures fixes a de nombreux autres bénéfices. D’après une étude récente, cela aurait un impact déterminant sur notre réussite scolaire et au travail.

Astuce n°3 : ne pas consulter son smartphone dans sa chambre

De nombreuses personnes ont pour habitude de consulter leur smartphone ou tablette dans leur lit, que ce soit pour lire des articles, faire un tour sur les réseaux sociaux ou jouer. Pourtant, le smartphone a un effet très néfaste sur le sommeil. Une étude américaine a montré que les personnes qui consultent leur smartphone après 21h dorment moins bien et ressentent une plus grande fatigue. Cela serait dû aux fameuses lumières bleues émises par les écrans : elles ont un impact négatif sur le taux de mélatonine, une hormone qui aide à s’endormir.

dormir bienAstuce n°4 : lire quelques pages

Lire quelques pages dans son lit avant de s’endormir est une bonne pratique qui aide à trouver le sommeil plus facilement. Cela permet de se détendre, de se changer les idées et de se laisser aller. Créer des routines avant de se coucher est primordial. Cela va mettre le corps en conditions de sommeil et signaler au cerveau qu’il est temps de dormir. Pour les personnes qui n’aiment pas la lecture, il est conseillé d’essayer de mettre en place d’autres rituels d’endormissement qui apaisent et favorisent le calme et la sérénité.

Astuce n°5 : aérer sa chambre tous les jours

Un environnement sain favorise une meilleure qualité de sommeil. En effet, le corps a besoin d’oxygène pour bien fonctionner, et ce y compris la nuit. Pour bien dormir, il faut donc veiller à aérer sa chambre tous les jours. Aérer sa chambre le matin au réveil permet d’assainir l’air, et notamment d’évacuer le gaz carbonique rejeté pendant la nuit ainsi que d’éventuelles mauvaises odeurs. Nul besoin de laisser ouvert très longtemps : seulement 10 minutes avec la fenêtre grande ouverte suffisent pour renouveler l’air d’une pièce.

Astuce n°6 : choisir un bon oreiller

Pour bien dormir, le confort est essentiel. Et cela commence par le choix d’un oreiller adapté à la position de prédilection de chacun pour dormir. Pour les personnes qui dorment sur le côté, un oreiller ferme est à privilégier. Pour celles qui dorment sur le dos, l’oreiller doit idéalement être assez souple. Enfin pour les personnes qui dorment sur le ventre, un oreiller moelleux et plutôt plat est recommandé. Un bon oreiller évite les douleurs cervicales et les sensations de tête lourde. Dédier un peu de temps au choix d’un bon oreiller peut éviter des troubles du sommeil.

Astuce n°7 : boire une infusion

De nombreuses plantes ont des vertus apaisantes et relaxantes, favorisant l’endormissement et le sommeil. Boire une infusion ou une tisane avant de se coucher peut donc aider à trouver le sommeil plus facilement et plus rapidement. Parmi les plantes connues pour leurs bienfaits sur le sommeil, il y a notamment le tilleul, certainement une des plus efficaces, mais aussi la fleur d’oranger, la valériane et la camomille. On peut y ajouter une cuillère de miel, ce dernier étant également considéré comme un bon remède naturel contre les insomnies.

Read More

Bioxyn, ce brûleur de graisse qui fait perdre cinq kilos en trente jours

Retrouver une silhouette élancée pour l’été sans se ruiner la santé ou le portefeuille à la salle de port est tout à fait possible !

En seulement trente jours, Bioxyn est capable de vous faire perdre cinq kilogrammes de graisse en moins d’un mois selon l’avis sur Bioxyn de MaigrirCenter. Et cela grâce au safran qu’il contient, qui est connu pour accélérer et augmenter le métabolisme des graisses, et donc leur combustion. En accélérant le métabolisme des graisses, votre organisme en brûle plus, et particulièrement celle accumulée rapidement et qui est superflue.

En 2014 on estimait à plus d’1,9 milliard d’adultes en surpoids, en majorité à cause de graisses stockées au niveau de la ceinture abdominale. Mais grâce à ces capsules fortement concentrées en safran, gingembre, en figue de barbarie, en thé vert, en orange amère et en fenugrec, vous aurez la possibilité de perdre rapidement ces kilos en trop. De plus, 15% des personnes tentant de perdre du poids y arrivent sur le long terme alors que les 85 autres pourcent finissent par rapidement regagner ce qu’ils avaient pu perddre.bioxyn avec safran

Ingrédients Bioxyn

Le safran est obtenu à partir d’étamines de crocus, venant tout droit d’Inde ou d’Iran. Il permet d’accélérer le métabolisme et empêche le stockage de calories superflues dans le tissu adipeux. Le safran vous fait gagner de l’énergie car vous les graisses brûlées se transforment directement en énergie utilisable par vos muscles.  Le gingembre quant à lui provient de Mélanesie et a une influence sur le métabolisme de la même manière que le safran, en plus d’avoir des propriétés anti-inflammatoires. Le fenugrec vient d’Asie et d’Europe de l’Est et améliore la combustion des graisses et la fabrication de tissus musculaires. Il diminue le taux de sucre dans le sang également. L’orange amère, fruit asiatique, sert de coupe faim et brûle les graisses. Pour finir, le thé vert, principalement Chinois ou Japonais, fais baisser le taux de mauvais cholestérol dans le sang.

Des études cliniques ont prouvé les effets brûleur de graisse de ces ingrédients en plus d’autres activités non négligeables pour l’organisme. Ainsi la figue de barbarie peut soulager les symptômes de gueule de bois, réduire la tension artérielle, améliorer votre profil antioxydant et est absolument sans danger. Elle est en plus riche en fibre, ce qui a tendance à faciliter le transit intestinal. De la même manière, le gingembre aide à la satiété, à la digestion, améliore la fraicheur de la peau et agit comme soin anti-âge et stimule l’immunité.

Bioxyn n’a donc pas pour vocation d’uniquement vous faire brûler vos graisses en trop, mais aussi de vous empêcher de les regagner trop facilement, grâce aux propriétés rassasiantes des ingrédients qu’il contient. Ces ingrédients vous empêcheront de grignoter entre les repas et de trop vous servir au cours de ceux-ci. De plus, en vous empêchant de consommer plus de calories que nécessaire, Bioxyn forcera votre corps à aller puiser dans les réserves que vous avez engrangé au fil des années. Pour finir, Bioxyn vous permet par la même occasion de gagner un peu en masse musculaire, de manière durable.

Même si Bioxyn a déjà prouvé son efficacité dans le cas d’une prise sans diète et sans exercice, son effet est d’autant plus renforcé si vous commencez à faire de l’exercice en même temps. Vous brûlerez encore plus de graisses et ça se répercutera directement sur votre poids.

Avis de Bioxyn

Bioxyn est rempli d’ingrédients totalement naturels, qui vous feront consommer vos graisses comme si vous aviez fait de l’exercice, vous donnera la sensation de ne plus avoir faim pour ne pas regagner les calories dépensées. Cependant, si vous êtes déjà en cure avec un autre supplément prescrit par votre médecin, il est recommandé de lui en parler et de lui demander conseil.

Ce supplément alimentaire ne peut bien entendu pas remplacer un repas et doit être pris en plus d’un repas. Ce complément vous aidera toutefois à réduire votre consommation d’aliments au fil du temps, n’essayez pas de jeûner en même temps que la prise de Bioxyn.

Il est conseillé de consulter un nutritionniste avant la prise de ce complément alimentaire car son ingestion, une alimentation disproportionnée et des exercices intenses additionnés peuvent s’avérer dangereux pour votre santé. Pensez à établir un plan calorique afin de bien mesurer vos besoins et une bonne prévision de perte de poids, afin de la stabiliser dans le futur.

Le fabricant certifie son produit comme 100% naturel et sans additif nuisible à l’organisme. Néanmoins, en cas d’effet indésirable, consultez immédiatement votre médecin traitant.

Read More

La santé est dans l’assiette : 7 super aliments

Si adopter une alimentation saine et équilibrée est fondamental pour être en bonne santé, il est également possible de s’appuyer sur des super aliments aux vertus reconnues.

L’avocat

L’avocat figure parmi les meilleurs aliments pour la santé. L’avocat est en effet particulièrement riche en bêta-sitostérol, un lipide végétal qui va venir bloquer l’absorption du cholestérol. En régulant le taux de cholestérol,  les risques de maladies cardiovasculaires et de crises cardiaques sont réduits. Des études montrent qu’en substituant seulement 5% des acides gras saturés par des acides gras mono-insaturés comme ceux présents dans l’avocat, le risque de crise cardiaque est diminué d’un tiers.

L’ail

L’ail est aussi considéré comme l’un des super aliments les plus puissants. Il permet lui aussi de réguler le taux de cholestérol luttant ainsi contre les maladies cardiovasculaires et va par ailleurs fluidifier le sang réduisant la formation de caillots. C’est donc un allié de taille pour le cœur ! L’ail pourrait par ailleurs prévenir certains cancers digestifs, notamment les cancers du côlon et de l’estomac. Enfin, l’ail donne un coup de fouet au système immunitaire. L’ail est encore plus efficace lorsqu’il est consommé cru.

Le brocoli

Le brocoli est un autre aliment avec des bénéfices importants pour la santé. Le brocoli a en effet lui aussi un rôle protecteur vis-à-vis de certains cancers, notamment ceux du bas-ventre, à condition qu’il ne soit pas trop cuit. Une surcuisson détruit en effet certains enzymes indispensables à la libération de son action anticancer. Une étude affirme par ailleurs que le brocoli pourrait lutter contre la bronchite chronique obstructive, une maladie particulièrement fréquente chez les personnes fumeuses.

Le yaourt

Le yaourt fermenté contient des probiotiques naturels, qui sont reconnus pour leur action favorable sur la santé. Ces micro-organismes vivants contribuent à équilibrer la flore intestinale, favorisent la bonne santé digestive, renforcent le système immunitaire et évitent et soignent les diarrhées. Le yaourt est également une très bonne source de calcium, qui est indispensable pour fortifier et protéger les os du corps, et ainsi prévenir les fractures et les maladies comme l’ostéoporose.

Les noix

Les noix sont un des meilleurs fruits à coque, également excellentes pour la santé puisqu’elles contiennent à la fois des protéines, des précieux nutriments et des antioxydants. La consommation régulière de noix est recommandée pour profiter de ses nombreux bienfaits, et notamment : une baisse du taux de cholestérol, une réduction du risque de diabète, une diminution du risque de maladie cardiovasculaire ainsi qu’un effet protecteur contre certains cancers, et en particulier le cancer du sein, de la vessie et du colon.

Les agrumes

Les agrumes, comme l’orange, le pamplemousse et le citron, sont aussi des alliés santé à privilégier. En effet, grâce aux quantités importantes de vitamine C qu’ils contiennent, ils permettent de renforcer le système immunitaire et de se protéger contre les virus et bactéries. Chaque agrume a aussi sa spécificité : le citron est bon pour le foie et permet de se débarrasser des toxines, le pamplemousse fait baisser le taux de cholestérol et l’orange aide à combattre les rhumes.

Les algues

Enfin super aliment moins courant mais qu’il est de plus en plus facile à trouver et avec de nombreuses qualités à son actif : les algues. Les algues sont très riches en protéines, en oligo-éléments, en minéraux et en antioxydants. Certaines études menées en Asie, où la consommation d’algues est courante, montre que les personnes qui consomment régulièrement des algues tendent à être en meilleure santé et à développer moins de maladies chroniques. La spiruline est considérée comme l’une des meilleures microalgues alimentaires : elle renforce le système immunitaire et a une action antivirale et anticancer.

Read More

Savoir choisir la bonne stratégie pour arrêter de fumer

Dépendance à la nicotine faible : pas besoin de substituts

Votre dépendance à la nicotine est faible si vous vous reconnaissez dans plupart des affirmations suivantes :

  • Vous fumez votre première cigarette de la journée plus d’une heure après vous être réveillé(e)
  • Vous fumez moins de 10 cigarettes par jour en moyenne
  • Cela ne vous pose absolument aucun problème de vous abstenir de fumer dans les lieux où c’est interdit
  • Vous fumez essentiellement l’après-midi et le soir
  • Vous ne fumez pas quand vous êtes malade et au lit

Vous pouvez arrêter de fumer sans avoir recours aux substituts nicotiniques comme les pastilles, les patchs ou la cigarette électronique. Vous pouvez tout à fait gérer vos envies de fumer, qui devraient être de courte durée et disparaître aussi vite qu’elles sont apparues. N’hésitez pas à utiliser des astuces comme boire un verre d’eau ou manger une pomme en cas d’envie fortarrêter de fumere de fumer. Vous pouvez aussi vous appuyer sur des applications mobiles qui vous aideront à maintenir votre motivation.

Dépendance moyenne : les substituts sont recommandés

Votre dépendance à la nicotine est moyenne si vous vous reconnaissez dans la plupart des affirmations suivantes :

  • Vous fumez votre première cigarette de la journée moins d’une heure après vous être réveillé(e), mais pas immédiatement
  • Vous fumez entre 10 et 20 cigarettes par jour en moyenne
  • Cela ne vous pose en général pas trop de problème de vous abstenir de fumer dans les lieux où c’est interdit
  • Vous fumez plus ou moins tout au long de la journée
  • Vous essayez d’éviter de fumer quand vous êtes malade et au lit

Vous pourriez arrêter de fumer sans avoir recours aux substituts nicotiniques. Toutefois, pour mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à y faire appel en cas d’envie forte et irrépressible accompagnée de symptômes de manque comme l’irritabilité, le manque de sommeil ou des fringales.

Vous pouvez par exemple avoir recours à des pastilles ou à des chewing-gums à la nicotine. Vous pouvez aussi faire appel à la cigarette électronique, mais seulement de manière ponctuelle et transitoire, et en cas d’envie forte. Un usage continu ne ferait que prolonger la dépendance à la nicotine.

Si vous éprouvez des difficultés et avez des rechutes, n’hésitez pas à consulter votre médecin qui pourra vous accompagner.

Dépendance élevée : les substituts sont impératifs

Votre dépendance à la nicotine est élevée si vous vous reconnaissez dans la plupart des affirmations suivantes :

  • Vous fumez votre première cigarette de la journée dans les 5 minutes après vous être réveillé(e)
  • Vous fumez autour de 20 cigarettes ou plus de 20 cigarettes par jour en moyenne
  • Vous fumez à intervalles plus rapprochés le matin que l’après-midi et le soir
  • Il vous est assez difficile de vous abstenir de fumer dans les lieux où c’est interdit
  • La première cigarette de la journée est celle à laquelle il vous sera le plus difficile de renoncer
  • Vous fumez même quand vous êtes malade et au lit

Il paraît très difficile d’arrêter de fumer sans avoir recours aux substituts nicotiniques. Les pastilles, les chewing-gums, les patchs et la cigarette électronique vous seront très utiles pour surmonter sans trop de difficultés les symptômes de manque liés à l’arrêt du tabac.

Si vous ne appuyez pas sur les substituts nicotiniques, vous risquez d’avoir des symptômes de manque très aigus et difficiles à vivre, qui pourraient vous faire échouer et rechuter. Il est également recommandé de vous faire  suivre par un professionnel de la santé qui pourra vous accompagner dans votre démarche, et vous prescrire un traitement médicamenteux s’il juge que c’est nécessaire et adapté dans votre cas.

En suivant ces quelques conseils, vous devriez pouvoir vous débarrasser de votre addiction à la cigarette et arrêter une bonne fois pour toutes ! N’ayez pas peur de la prise de poids, quelques kilos en trop ont un impact bien moins important sur la santé que le tabac ! Et il existe de nombreuses solutions pour les perdre.

Read More

Comment prévenir les maladies cardiovasculaires ?

Règle n°1 : surveiller son poids

Le surpoids et l’obésité augmentent de manière significative le risque cardiovasculaire, notamment parce qu’ils génèrent une hypertension artérielle et une augmentation du taux de cholestérol. Le système cardiovasculaire et le fonctionnement du cœur sont donc directement affectés par un excès de poids. Le risque d’infarctus est par exemple multiplié par 1,5 et même par 2 dans les cas les plus extrêmes. Les personnes en surpoids et obèses sont également plus susceptibles de souffrir de cardiopathies et d’accidents vasculaires cérébraux. Maintenir un poids de forme, avec un IMC inférieur à 25, permet de limiter les risques.

Règle n°2 : faire de l’activité physique

Faire de l’activité physique de manière régulière contribue à protéger contre les maladies cardiovasculaires, et plus particulièrement contre les maladies coronariennes. Pour être efficace, l’activité physique pratiquée doit être modérée à intense, et répétée plusieurs fois par semaine. La course à pied et le vélo sont par exemple de bons sports pour travailler sa condition physique cardio-respiratoire. Les personnes inactives ont un risque de souffrir d’une maladie cardiovasculaire 2 à 6 fois supérieur aux personnes actives. Plus l’activité physique et la dépense énergétique sont importantes, plus les risques diminuent.

Règle n°3 : bannir le tabac

Le tabac est extrêmement nocif pour le cœur et les vaisseaux : il a pour conséquence d’accélérer le rythme cardiaque, d’augmenter la pression artérielle et de détériorer les artères, même chez les petits fumeurs. Le tabagisme a aussi des conséquences indirectes : en altérant le goût, il renforce l’appétence des fumeurs pour les aliments gras et salés qui renforcent le risque cardiovasculaire. Il est estimé que 25% des décès liés au tabac en France sont imputables à des maladies cardiovasculaires. Le risque d’infarctus est ainsi 3 fois plus important chez les fumeurs que chez les non-fumeurs.

Règle n°4 : limiter sa consommation d’alcool

L’alcool agit directement sur la tension artérielle, qui augmente proportionnellement à la quantité consommée. Une consommation excessive peut donc conduire à de l’hypertension. Une consommation trop importante augmente par ailleurs les risques d’arythmie cardiaque et d’infarctus. Le risque d’infarctus est décuplé au-delà de 4 verres par jour. La consommation d’alcool doit généralement être limitée à 1 à 2 verres par jour maximum, avec au moins deux jours libres de consommation d’alcool dans la semaine.

Règle n°5 : lutter contre le stress

Le stress, surtout lorsqu’il est chronique et répété, peut aussi conduire à souffrir d’un accident vasculaire cérébral ou d’un trouble cardiaque. En effet le stress entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque, une diminution du volume sanguin et un rétrécissement des artères menant au cœur. Le sang a aussi tendance à coaguler plus facilement. Il est estimé qu’1 infarctus sur 3 aurait le stress comme facteur de risque principal.  Il est donc primordial d’apprendre à gérer son stress et de faire les changements dans sa vie pour le limiter.

Read More