Comment prévenir les maladies cardiovasculaires ?

Règle n°1 : surveiller son poids

Le surpoids et l’obésité augmentent de manière significative le risque cardiovasculaire, notamment parce qu’ils génèrent une hypertension artérielle et une augmentation du taux de cholestérol. Le système cardiovasculaire et le fonctionnement du cœur sont donc directement affectés par un excès de poids. Le risque d’infarctus est par exemple multiplié par 1,5 et même par 2 dans les cas les plus extrêmes. Les personnes en surpoids et obèses sont également plus susceptibles de souffrir de cardiopathies et d’accidents vasculaires cérébraux. Maintenir un poids de forme, avec un IMC inférieur à 25, permet de limiter les risques.

Règle n°2 : faire de l’activité physique

Faire de l’activité physique de manière régulière contribue à protéger contre les maladies cardiovasculaires, et plus particulièrement contre les maladies coronariennes. Pour être efficace, l’activité physique pratiquée doit être modérée à intense, et répétée plusieurs fois par semaine. La course à pied et le vélo sont par exemple de bons sports pour travailler sa condition physique cardio-respiratoire. Les personnes inactives ont un risque de souffrir d’une maladie cardiovasculaire 2 à 6 fois supérieur aux personnes actives. Plus l’activité physique et la dépense énergétique sont importantes, plus les risques diminuent.

Règle n°3 : bannir le tabac

Le tabac est extrêmement nocif pour le cœur et les vaisseaux : il a pour conséquence d’accélérer le rythme cardiaque, d’augmenter la pression artérielle et de détériorer les artères, même chez les petits fumeurs. Le tabagisme a aussi des conséquences indirectes : en altérant le goût, il renforce l’appétence des fumeurs pour les aliments gras et salés qui renforcent le risque cardiovasculaire. Il est estimé que 25% des décès liés au tabac en France sont imputables à des maladies cardiovasculaires. Le risque d’infarctus est ainsi 3 fois plus important chez les fumeurs que chez les non-fumeurs.

Règle n°4 : limiter sa consommation d’alcool

L’alcool agit directement sur la tension artérielle, qui augmente proportionnellement à la quantité consommée. Une consommation excessive peut donc conduire à de l’hypertension. Une consommation trop importante augmente par ailleurs les risques d’arythmie cardiaque et d’infarctus. Le risque d’infarctus est décuplé au-delà de 4 verres par jour. La consommation d’alcool doit généralement être limitée à 1 à 2 verres par jour maximum, avec au moins deux jours libres de consommation d’alcool dans la semaine.

Règle n°5 : lutter contre le stress

Le stress, surtout lorsqu’il est chronique et répété, peut aussi conduire à souffrir d’un accident vasculaire cérébral ou d’un trouble cardiaque. En effet le stress entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque, une diminution du volume sanguin et un rétrécissement des artères menant au cœur. Le sang a aussi tendance à coaguler plus facilement. Il est estimé qu’1 infarctus sur 3 aurait le stress comme facteur de risque principal.  Il est donc primordial d’apprendre à gérer son stress et de faire les changements dans sa vie pour le limiter.

Author: admin

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *