La santé est dans l’assiette : 7 super aliments

Si adopter une alimentation saine et équilibrée est fondamental pour être en bonne santé, il est également possible de s’appuyer sur des super aliments aux vertus reconnues.

L’avocat

L’avocat figure parmi les meilleurs aliments pour la santé. L’avocat est en effet particulièrement riche en bêta-sitostérol, un lipide végétal qui va venir bloquer l’absorption du cholestérol. En régulant le taux de cholestérol,  les risques de maladies cardiovasculaires et de crises cardiaques sont réduits. Des études montrent qu’en substituant seulement 5% des acides gras saturés par des acides gras mono-insaturés comme ceux présents dans l’avocat, le risque de crise cardiaque est diminué d’un tiers.

L’ail

L’ail est aussi considéré comme l’un des super aliments les plus puissants. Il permet lui aussi de réguler le taux de cholestérol luttant ainsi contre les maladies cardiovasculaires et va par ailleurs fluidifier le sang réduisant la formation de caillots. C’est donc un allié de taille pour le cœur ! L’ail pourrait par ailleurs prévenir certains cancers digestifs, notamment les cancers du côlon et de l’estomac. Enfin, l’ail donne un coup de fouet au système immunitaire. L’ail est encore plus efficace lorsqu’il est consommé cru.

Le brocoli

Le brocoli est un autre aliment avec des bénéfices importants pour la santé. Le brocoli a en effet lui aussi un rôle protecteur vis-à-vis de certains cancers, notamment ceux du bas-ventre, à condition qu’il ne soit pas trop cuit. Une surcuisson détruit en effet certains enzymes indispensables à la libération de son action anticancer. Une étude affirme par ailleurs que le brocoli pourrait lutter contre la bronchite chronique obstructive, une maladie particulièrement fréquente chez les personnes fumeuses.

Le yaourt

Le yaourt fermenté contient des probiotiques naturels, qui sont reconnus pour leur action favorable sur la santé. Ces micro-organismes vivants contribuent à équilibrer la flore intestinale, favorisent la bonne santé digestive, renforcent le système immunitaire et évitent et soignent les diarrhées. Le yaourt est également une très bonne source de calcium, qui est indispensable pour fortifier et protéger les os du corps, et ainsi prévenir les fractures et les maladies comme l’ostéoporose.

Les noix

Les noix sont un des meilleurs fruits à coque, également excellentes pour la santé puisqu’elles contiennent à la fois des protéines, des précieux nutriments et des antioxydants. La consommation régulière de noix est recommandée pour profiter de ses nombreux bienfaits, et notamment : une baisse du taux de cholestérol, une réduction du risque de diabète, une diminution du risque de maladie cardiovasculaire ainsi qu’un effet protecteur contre certains cancers, et en particulier le cancer du sein, de la vessie et du colon.

Les agrumes

Les agrumes, comme l’orange, le pamplemousse et le citron, sont aussi des alliés santé à privilégier. En effet, grâce aux quantités importantes de vitamine C qu’ils contiennent, ils permettent de renforcer le système immunitaire et de se protéger contre les virus et bactéries. Chaque agrume a aussi sa spécificité : le citron est bon pour le foie et permet de se débarrasser des toxines, le pamplemousse fait baisser le taux de cholestérol et l’orange aide à combattre les rhumes.

Les algues

Enfin super aliment moins courant mais qu’il est de plus en plus facile à trouver et avec de nombreuses qualités à son actif : les algues. Les algues sont très riches en protéines, en oligo-éléments, en minéraux et en antioxydants. Certaines études menées en Asie, où la consommation d’algues est courante, montre que les personnes qui consomment régulièrement des algues tendent à être en meilleure santé et à développer moins de maladies chroniques. La spiruline est considérée comme l’une des meilleures microalgues alimentaires : elle renforce le système immunitaire et a une action antivirale et anticancer.

Read More

Savoir choisir la bonne stratégie pour arrêter de fumer

Dépendance à la nicotine faible : pas besoin de substituts

Votre dépendance à la nicotine est faible si vous vous reconnaissez dans plupart des affirmations suivantes :

  • Vous fumez votre première cigarette de la journée plus d’une heure après vous être réveillé(e)
  • Vous fumez moins de 10 cigarettes par jour en moyenne
  • Cela ne vous pose absolument aucun problème de vous abstenir de fumer dans les lieux où c’est interdit
  • Vous fumez essentiellement l’après-midi et le soir
  • Vous ne fumez pas quand vous êtes malade et au lit

Vous pouvez arrêter de fumer sans avoir recours aux substituts nicotiniques comme les pastilles, les patchs ou la cigarette électronique. Vous pouvez tout à fait gérer vos envies de fumer, qui devraient être de courte durée et disparaître aussi vite qu’elles sont apparues. N’hésitez pas à utiliser des astuces comme boire un verre d’eau ou manger une pomme en cas d’envie fortarrêter de fumere de fumer. Vous pouvez aussi vous appuyer sur des applications mobiles qui vous aideront à maintenir votre motivation.

Dépendance moyenne : les substituts sont recommandés

Votre dépendance à la nicotine est moyenne si vous vous reconnaissez dans la plupart des affirmations suivantes :

  • Vous fumez votre première cigarette de la journée moins d’une heure après vous être réveillé(e), mais pas immédiatement
  • Vous fumez entre 10 et 20 cigarettes par jour en moyenne
  • Cela ne vous pose en général pas trop de problème de vous abstenir de fumer dans les lieux où c’est interdit
  • Vous fumez plus ou moins tout au long de la journée
  • Vous essayez d’éviter de fumer quand vous êtes malade et au lit

Vous pourriez arrêter de fumer sans avoir recours aux substituts nicotiniques. Toutefois, pour mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à y faire appel en cas d’envie forte et irrépressible accompagnée de symptômes de manque comme l’irritabilité, le manque de sommeil ou des fringales.

Vous pouvez par exemple avoir recours à des pastilles ou à des chewing-gums à la nicotine. Vous pouvez aussi faire appel à la cigarette électronique, mais seulement de manière ponctuelle et transitoire, et en cas d’envie forte. Un usage continu ne ferait que prolonger la dépendance à la nicotine.

Si vous éprouvez des difficultés et avez des rechutes, n’hésitez pas à consulter votre médecin qui pourra vous accompagner.

Dépendance élevée : les substituts sont impératifs

Votre dépendance à la nicotine est élevée si vous vous reconnaissez dans la plupart des affirmations suivantes :

  • Vous fumez votre première cigarette de la journée dans les 5 minutes après vous être réveillé(e)
  • Vous fumez autour de 20 cigarettes ou plus de 20 cigarettes par jour en moyenne
  • Vous fumez à intervalles plus rapprochés le matin que l’après-midi et le soir
  • Il vous est assez difficile de vous abstenir de fumer dans les lieux où c’est interdit
  • La première cigarette de la journée est celle à laquelle il vous sera le plus difficile de renoncer
  • Vous fumez même quand vous êtes malade et au lit

Il paraît très difficile d’arrêter de fumer sans avoir recours aux substituts nicotiniques. Les pastilles, les chewing-gums, les patchs et la cigarette électronique vous seront très utiles pour surmonter sans trop de difficultés les symptômes de manque liés à l’arrêt du tabac.

Si vous ne appuyez pas sur les substituts nicotiniques, vous risquez d’avoir des symptômes de manque très aigus et difficiles à vivre, qui pourraient vous faire échouer et rechuter. Il est également recommandé de vous faire  suivre par un professionnel de la santé qui pourra vous accompagner dans votre démarche, et vous prescrire un traitement médicamenteux s’il juge que c’est nécessaire et adapté dans votre cas.

En suivant ces quelques conseils, vous devriez pouvoir vous débarrasser de votre addiction à la cigarette et arrêter une bonne fois pour toutes ! N’ayez pas peur de la prise de poids, quelques kilos en trop ont un impact bien moins important sur la santé que le tabac ! Et il existe de nombreuses solutions pour les perdre.

Read More